Edito

Lors de cette année 2017, plusieurs collègues, personnalités du monde de la recherche en éducation, nous ont quittés.

Des hommages leur sont rendus ici : René Barbier, André de Peretti, Jean-Claude Filloux.

Congrès

Le congrès AFIRSE 2015 a eu lieu à Lecce (Italie) à l'Université de Salento, 

du jeudi 21 mai au samedi 23 mai 2015

Il a eu pour thème : "Cultures et éducation - Recherches utopies et projets".

Télécharger le programme détaillé et les informations complémentaires

Séminaire de Tours - 7 et 8 décembre 2015

Nous en arrivons à notre quatrième séminaire annuel, nous pouvons donc regarder un peu en avant et en arrière, tant sur la dynamique de séminaire que de celle des publications — elles sont en partie liées.

Les séminaires de 2012 et 2013 ont porté sur la question de l’éducation nouvelle et de l’École.

Les numéros correspondants de L’Année de la recherche en sciences de l’éducation ont eu pour titres “Conditions de l’éducation et perspectives pour l’éducation nouvelle“ (I et II)1, avec des tables rondes centrées sur l’éducation nouvelle et la refondation de l’école pour le premier, sur la réforme de la formation des enseignants pour le second. 

Dans cet entre-deux, la revue est devenue celle de la section française : honneur et charge nouvelles, mais dynamique inchangée !

Le séminaire 2014, comme prévu, s’est chargé d’une réflexion sur la transdisciplinarité. Certains d’entre nous ont craint que cela ne nous éloigne de l’école, le déroulement du séminaire nous a tous rassurés sur ce point. A la fin, notre évaluation a pointé notre proximité vis-à-vis de nos deux premiers séminaires et la présence de notre référence à l’éducation nouvelle et à l’École (constante, donc).

C’est donc dans ce constat de continuité que nous avons décidé de poursuivre, lors du séminaire 2015, la réflexion sur la transdisciplinarité (à l’évidence non épuisée), tout en posant la question : “où en sommes-nous de la refondation de l’École ?“ Cela constitue donc le centre de l’appel 1.

 

Revenons à la revue : le numéro suivant (le 2015, donc) avait été prévu comme consacré à la représentation. Il est en fin de bouclage, et porte le titre “(A propos) de la représentation“. La table ronde, qui devait traiter des limites (avec avantages et inconvénients) de l’approche par les représentations, a voulu tenir compte des événements de janvier 2015, en abordant la question de l’image, de l’irreprésentable, de la laïcité. D’où un retard manifeste pour la parution…

Le numéro 2016 reviendra sur la dynamique des groupes, avec une table ronde posant la question : “où en est l’aventure psychosociologique ?“2. Il est en cours d’élaboration et devrait nous permettre de résorber notre retard.

A partir du séminaire de décembre, nous pourrons donc élaborer avec sérieux et sérénité un numéro dont le dossier traitera de la transdisciplinarité (en lien avec l’école, l’université, les écoles d’ingénieurs…) et la table ronde de la question “où en sommes-nous de la refondation de l’École ?“

Ce qui se met en place ainsi constitue une dynamique à plusieurs facettes. Le séminaire alimente bien sûr la revue, qui ne se prive pas par ailleurs d’investir d’autres objets. Le dossier de la revue attaque bien entendu le fond d’une question, la table ronde n’oubliant pas l’actualité. Simultanément, des interventions au séminaire, retravaillées pour constituer des textes publiables mais n’ayant pas trouvé place dans un numéro de la revue, peuvent être reprises, par exemple sous forme d’ouvrage collectif.

Références : 

L’année de la recherche en sciences de l’éducation, n° 2012, “Conditions de l’éducation et perspectives pour l’éducation nouvelle“, 2013, Paris, L’Harmattan.

L’année de la recherche en sciences de l’éducation, n° 2014, “Conditions de l’éducation et perspectives pour l’éducation nouvelle II“, 2014, Paris, L’Harmattan.

L’année de la recherche en sciences de l’éducation, n° 2015, “ (A propos) de la représentation“, à paraître 2015, Paris, L’Harmattan.

L’aventure psychosociologique, coord. Aubert N., de Gaulejac V., Navridis K., 1997, Paris, Desclées de Brouwer.

 

 

1.  Ces deux numéros portent le n° 2012 pour le premier et 2014 pour le second, l’éditeur ayant estimé que porter le n° de l’année en cours serait plus “vendeur“

2.  Allusion affichée à l’ouvrage collectif de 1997.