Edito

Lors de cette année 2017, plusieurs collègues, personnalités du monde de la recherche en éducation, nous ont quittés.

Des hommages leur sont rendus ici : René Barbier, André de Peretti, Jean-Claude Filloux.

Congrès

Le congrès AFIRSE 2015 a eu lieu à Lecce (Italie) à l'Université de Salento, 

du jeudi 21 mai au samedi 23 mai 2015

Il a eu pour thème : "Cultures et éducation - Recherches utopies et projets".

Télécharger le programme détaillé et les informations complémentaires

Même si ce ne sont pas toutes des productions “typiquement“ AFIRSE, on trouve au moins trois auteurs et un ou deux coordonnateurs AFIRSE dans les deux ouvrages collectifs et travaux suivants :

 

  • Management et Cognition (parution décembre 2009)

Paris, L’Harmattan, 2009 (Cognition et Formation)

Parce que le management est une affaire d'individus, une affaire "d'art" fondé sur les connaissances mises au jour selon des modalités scientifiques, les décisions sont fondées sur des représentations qui sont les médiations des faits "objectifs". Les sciences cognitives sont, dès lors, en marketing, en gestion des ressources humaines, en management en général, les conditions d'un savoir praxéologique réaliste et efficace. Mais les sciences cognitives ne sont pas seulement "instrumentales" dans le cadre finalisé des sciences de gestion. Elles sont aussi probablement récipiendaires des connaissances que les contextes de gestion leur permettent de mettre au jour dans leur champ spécifique. S'il est vrai que "l'homme est intelligent parce qu'il a une main", les sciences cognitives peuvent également utiliser le terrain managérial comme terrain d'investigation. L’ouvrage est ainsi conçu comme une modeste contribution au rapprochement et au dialogue de deux champs distincts mais mutuellement fertiles.

  • L’émergence des formes d’organisation dans les groupes en formation (parution mai 2010)

Paris, L’Harmattan, 2010 (Cognition et Formation)

Nous concevons la forme comme ce qui organise — d’une façon générale, donc. Ainsi, toute modélisation scientifique d’un phénomène, organisant entre eux des “objets“ plus élémentaires, constitue une forme. Pour ce qui nous intéresse ici, les formes dont nous parlons organisent la vie du groupe — on pourrait parler de formes d’organisation de la vie collective. Elles peuvent dans certains cas être explicitées par des règles. Elles sont souvent implicites, voire non repérées par les membres du groupe. Pourtant, la structure et la structuration du groupe en dépendent à chaque instant. Le groupe constitue notre accès privilégié au niveau logique collectif. En conséquence, l’expérience des formes et, mieux, le travail de repérage et d’outillage à leur propos sont pour chaque sujet humain un apprentissage irremplaçable de la vie en société et de la démocratie.

  • Comme annoncé, un ouvrage collectif, intitulé “Conditions de l’éducation et perspectives pour l’éducation nouvelle III“, reprenant les textes des participants aux séminaires qui n’ont pu être publiés dans les deux numéros de la revue consacrés à ce thème, est en préparation.